Passer les menus

Pollution lumineuse

Les enjeux

Les éclairages nocturnes publics, commerciaux, industriels ou résidentiels sont chaque année un peu plus nombreux.

Ils répondent à plusieurs fonctions, d'usage avant tout, mais aussi de confort et de sécurité ou, encore, de mise en valeur des bâtiments.

Néanmoins, ils ne sont pas sans conséquence. Aujourd'hui plus que jamais, cette action fait écho aux enjeux que soulèvent nos consommations d'énergie, et en particulier, d'électricité.

Un usage excessif de l'éclairage nocturne a des impacts négatifs sur le climat à travers les émissions liées aux consommations d'électricité associées et sur la biodiversité, perturbant les rythmes biologiques :

  • Certaines espèces d'oiseaux diurnes, rouge-gorge ou merle noir, se retrouvent à chanter de nuit à proximité d'éclairages.
  • Il perturbe les routes de migration de certains passereaux européens voyageant de nuit.
  • Des chauves-souris se voient coupées d'une partie de leur zone d'habitat par l'illumination d'une route ou d'un chemin.
  • Il fragilise aussi les insectes, micro-organismes aquatiques, poissons, grenouilles, tritons, hérissons, végétaux, etc., augmente leur mortalité en perturbant leur reproduction et réduisant alors la diversité biologique.

Par ailleurs, compte tenu de la crise énergétique que nous traversons, la réduction de nos éclairages nocturnes est une des solutions à envisager pour réduire nos consommations d'électricité et notre facture énergétique.

Engagements de la commune

La Commune d'Ixelles est résolue à répondre à ces enjeux, et ce de plusieurs manières :

  • Elle participe depuis plusieurs années à ces Nuits de l'Obscurité à l'instar de trois autres communes de Région Bruxelloise.
  • La décision a été prise de ne plus éclairer la maison communale la nuit.
  • Un programme de religthing est en cours, visant à remplacer les éclairages énergivores par des éclairages led à faible consommation. Par exemple, les éclairages des deux terrains du stade d'Ixelles ont été remplacés par des leds. Les écoles communales 15 et 23 ont subi ces mêmes modifications et six autres bâtiments communaux sont également au programme.
  • A l'avenir, une utilisation mieux adaptée, raisonnée de l'éclairage public sera étudiée. En effet, tout en préservant les éclairages et leurs fonctions, il est possible de réfléchir à la durée, l'intensité de l'éclairage, l'emplacement et choix des luminaires.
  • Plus généralement, la Commune termine actuellement d'élaborer son Plan Climat visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre sur son territoire de 55% d'ici à 2030 (par rapport à 2008). Dans ce cadre, a notamment émergé la proposition de réduire les sources lumineuses et éclairages nocturnes non-nécessaires.
  • Concernant la crise énergétique, la Commune se mobilise :des mesures sont en cours d'analyse pour répondre à l'urgence et des communications publiques seront réalisées prochainement sur les canaux de communication communaux.

Recommandations à l'attention des habitants

L'usage raisonné de l'éclairage dans les logements, et plus globalement de l'énergie, est un levier important pour maitriser les factures énergétiques, et participer à la préservation de notre environnement :

  • Avant tout, l'éclairage est à utiliser avec parcimonie : le nombre de points lumineux , les éclairages éteints dans les pièces vides et, lorsqu'il est nécessaire de remplacer une ampoule, le choix se portera sur une LED ou des ampoules économiques.
  • A l'extérieur, avant d'installer un éclairage, plusieurs points doivent être analysés. Avant tout, est-il réellement utile ?

Voir aussi: Quelques conseils supplémentaires proposés par Bruxelles Environnement en termes de pollution lumineuse, Association pour la Sauvegarde du Ciel et de l'Environnement Nocturne (ASCEN)

Dernière modification : 2022-10-24 11:51:14