Questions et réponses sur le Coronavirus - Mise à jour en directFermer-Gesloten

Questions et réponses sur le Coronavirus - Mise à jour en direct

Pics de pollution

Un "pic" de pollution est une période durant laquelle la concentration d'un ou plusieurs polluants est particulièrement élevée dans l'air ambiant. Les pics de pollution sont annoncés via les panneaux d'affichage électroniques situés dans et autour de la Région bruxelloise, le site web de Bruxelles Environnement, les 19 communes et les médias (radio, télévision, presse écrite, sites web).

Qu'est-ce qu'un pic de pollution ?

Selon les experts de la qualité de l'air, il convient de distinguer deux types de pic de pollution :

  • PLAN FORTE CHALEUR et PICS D'OZONE : pics de pollution liés à des concentrations élevées en ozone (O3). En haute altitude (dans la stratosphère), l'ozone filtre les rayons du soleil nocifs et protège ainsi la peau des êtres humains. Lorsqu'il se trouve fortement concentré en basse altitude (dans la troposphère), dans l'air que l'on respire, l'ozone présente des risques pour la santé. Les pics d'ozone ont lieu majoritairement durant l'été, période pendant laquelle les températures élevées et l'ensoleillement plus important, combinés à des vents faibles, peuvent mener à une augmentation importante des concentrations en ozone et ainsi détériorer la qualité de l'air ;
  • PICPOL : pics de pollution liés à des concentrations élevées en particules fines (PM2.5 et PM10) ou en dioxyde d'azote (NO2). Ces pics ont lieu majoritairement durant l'hiver, période pendant laquelle l'augmentation des émissions (notamment le transport et le chauffage) et les conditions météorologiques peuvent dégrader fortement la qualité de l'air ;

Quels sont les risques pour la santé ?

Les conséquences de ces pics sur la santé sont principalement d'ordre respiratoire et cardiovasculaire. D'un point de vue respiratoire, les enfants, les personnes âgées ou qui souffrent de maladies pulmonaires en sont les premières victimes. Ces individus plus fragiles peuvent ressentir une fatigue excessive et éprouver des difficultés à respirer, voire même déclencher des crises d'asthme.

Quelles sont les mesures d'urgence en Région bruxelloise ?

Les mesures mises en place sont différentes en fonction du type de pic auquel la population est exposée. En effet, les pics d'ozone et de particules fines/NO2 n'ayant pas des origines similaires, il est important de prendre des mesures adaptées au pic de pollution observé. Ainsi, pour exemple, interdire la circulation des voitures en cas de pic d'ozone ne favorisera pas la réduction des concentrations en ozone.

Les mesures mises en place varient également en fonction de l'intensité du pic. Des seuils ou phases officiels sont déterminés à l'échelle nationale selon de critères très précis et certaines actions doivent être mises en place par le gouvernement lorsque ces seuils ou phases sont atteints.

Voir aussi : Seuils liés aux pics de pollution particules fines/NO2, Plan d'actions lors d'épisodes de pollution aux particules fines, Phases liées au Plan forte chaleur et pics d'ozone, "Pollumètre" - Qualité de l'air dans la région bruxelloise, Recevoir les alertes par sms ou par mail

Dernière modification : 2020-06-22 10:03:00